" />
03 novembre 2009

A quelques milles au sud de Soledad

A_quelques_milles_au_sud_de_Soledad

 

 

A quelques milles au sud de Soledad,
debout, accoudée à ma balustrade,
je regarde au loin cette petite bourgade
et mon esprit s'évade...

Il s'évade dans une île où l'on ne dit pas ville mais ciudad.
Dans une île où l'on ne dit pas amitié mais amistad.

Je m'imagine là-bas, faisant une balade,
quand le bruit d'une cascade,
au cours de ma promenade,
me fait penser à la baignade.

Je me retrouve sous l'eau et admire là, un banc de dorades.
A quelques milles au sud de Soledad, je respire la Libertad.

 

[Annie Subra]

 

 

Poème faisant partie de la 2ème session de l'Atelier d'écriture virtuel

 

Posté par Apiluni à 15:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


22 février 2009

Petra

18

 

Lorsque je t'ai vu pour la première fois,
je me suis sentie comme envoutée
par le bleu de tes yeux.
Je cherchais n'importe quel prétexte pour être auprès de toi
et me tonifier
dans le lagon de ton regard voluptueux

 

Lorsque tu m'as parlé pour la première fois,
toi, mon tourquennois,
je rêvais secrètement d'une partition
sur laquelle nous serions
tous les deux.
J'aime me laisser emporter
par le son de ta voix
et laisser mon corps vibrer
au rythme de tes mots lumineux.

 

J'ai déjà fait ma vie
J'ai eu tant de pleurs
J'ai déjà fait ma vie
Maintenant mon coeur est ailleurs

 

Le soir de la mi-carême
nous avons décidé ensemble, de fêter la sensualité.
Caressant ton cou, doucement mes mains te disaient
«Je t’Aime »
puis timidement, dans ton coeur, je me suis enivrée.

 

Ce soir là, je ne voyais plus personne autour de moi.
Nous étions là tous les deux, dansant tendrement
Peu à peu, je me suis rapprochée de toi
afin de goûter ton cou, tes joues, tes lèvres délicatement

Puis le jour de la félicité
deuxième signe très fort
dans un endroit feutré, tu m'as emmené
et de tes sens, tu as commencé à sculpter mon corps.

J'ai déjà fait ma vie
J'ai eu tant de pleurs
J'ai déjà fait ma vie
Maintenant mon coeur est ailleurs

Petra, je t'aime avec âme
car dans tes bras, je me sens Femme.

 

[Annie Subra]


Posté par Apiluni à 09:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Adulaire

17

 

Depuis l'année dernière,
nous avons quitté l'âge de pierre.
Depuis l'année dernière,
nous ne laissons pas pierre sur pierre
de cette ancienne ère.

Nous nous sommes armés
de plusieurs pierres à fusil
et dans cette partie d'échec déjà entamée,
nous jetons la pierre à nos ennemis.

Nous faisons une prière en cette nouvelle année,
agenouillés devant cette pierre d'autel,
pour que de nouvelles pierres levées
avec toi, notre pierre précieuse soient levées.

 

[Annie Subra]

Posté par Apiluni à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :